LEBON Trait d'union
Fin - Lebon Trait d'Union
Réflexions

Fin.

Par Isabelle Millaire

Avec la fin des classes, vient aussi la fin des activités parascolaires ou autres auxquelles notre progéniture était inscrite. À la maison, c’était hip-hop pour mon Lou et Funky cheer (les bases du cheerleading) pour Mimone. Et qui dit fin dit immanquablement spectacle de clôture desdites activités. Lou et Mimone, habitués et donc pas trop intimidés par la foule d’une centaine de personnes – c’est qu’ils ne sont pas les seuls élèves du studio de danse à avoir invité leur fan club, c’est-à-dire la famille au grand complet ! -, se déhanchent sur la scène au rythme de la musique maintes et maintes fois entendue. De temps à autre, ils jettent un rapide coup d’œil à la professeure cachée en coulisse, ou carrément sur scène pour les plus petits, histoire de garder le tempo et de bien suivre le reste des danseurs amateurs. À la fin de la prestation, en guise de remerciement pour ce moment des plus émouvants, la foule, séduite, se lève d’un bond. Standing ovation; rien de moins !

Fierté et contentement, certes… Mais ne nous le cachons pas : soulagement également ! Enfin, les soirs de semaine et les matins des week-ends seront moins (sur)chargés ! Et n’allez pas croire que ce sont uniquement les parents qui se sentent ainsi libérés ; que nenni ! Les petits aussi ont hâte de se réapproprier leur horaire. Bien sûr, ils ne le formulent pas aussi explicitement ; chez moi, ça a plutôt ressemblé à : « Yé, les cours de danse sont finis ! »

S’ajoute à ces spectacles artistiques celui de fin d’année de l’école ; du primaire à tout le moins. Entassés dans le gymnase de l’école, parents et grands-parents applaudissent, les yeux humides, les élèves qui, toute l’année, se sont pratiqués encore et encore pour nous offrir cette unique performance. Leur joie manifeste lors du salut final vaut bien l’inconfort de nos chaises de camping et de nos mains rougies à force d’applaudir. À chaque représentation, mon cœur de mère explose de reconnaissance et d’amour à la vue du bonheur évident de mes cocos. Chaque fois donc, je n’en reviens pas de la patience et du don de soi que cette présentation, et toute la préparation nécessaire à sa réalisation,  demande au personnel enseignant. Et tout le monde est mis à contribution : dans un des numéros, la directrice joue du saxophone (bravo madame Martine !), dans un autre, l’homme à tout faire joue des percussions (chapeau bas monsieur Luc !) et finalement, le prof de troisième année accompagne ses élèves en jouant de la flûte à bec (non, ne grimacez pas, grâce à monsieur William, ça peut être très jolie une mélodie de cet instrument).

Les spectacles de fin de session ou de fin d’année scolaire sont clairement annonciateurs du beau temps, de l’été qui pointe à l’horizon. Le travail des élèves est maintenant terminé. Laissons les devoirs et les leçons derrière et place au jeu! Laissez les enfants être des enfants et rappelez-vous les sages paroles de la populaire chanson de Passe-Partout : « L’été, l’été, l’été c’est fait pour jouer! »

Bon été !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *