Sorties & Culture

À la découverte des podcasts!

Par Isabelle Millaire

Avec le début de toute cette aventure pandémique, il a fallu, comme bien des parents, que je trouve des activités pour occuper mes cocos inquiets, mais incapables de le formuler clairement, et qui se collaient sous ma jupe (OK, sous mes jeans; la température est encore beaucoup trop fraîche pour se libérer les mollets!) J’ai ainsi découvert la lecture de livres jeunesse en ligne – merci Alain M. Bergeron et Guylaine Guay d’avoir entertainé ma progéniture (et moi!) si gentiment et habilement -, mais «en ligne» veut dire devant un écran et j’avais envie de trouver autre chose pour susciter leur intérêt et laisser voguer leur imagination (presque) sans contrainte. C’est donc en surfant dans le monde de la littérature jeunesse que je suis tombée sur les balados savoureuses de L’Agent Jean, créées par le prolifique (et adoré de mon fils) auteur Alex A. Voilà que tout à coup, un univers de possibilités s’ouvrait pour Lou, Mimone et moi. Sur la plateforme RC OHdio, j’ai également découvert El Kapoutchi, une série de balados de fiction mettant en scène le détestable, mais hilarant, El Kapoutchi. Mes héritiers ont embarqué à fond dans les aventures de cet homme qui tente constamment de faire des mauvais coups aux enfants, mais qui, au final, se fait ramasser par le karma! Ils ont écouté plusieurs fois les aventures de El Kapoutchi et de L’Agent Jean, réclamant la suite à grands coups de «Maman, maman, maman, s’il te plaît, juste un autre épisode! Je vais ramasser ma chambre promis!» (À noter ici que ladite chambre est encore sens dessus dessous. En confinement, et en tout temps d’ailleurs, on choisit ses combats!)

La beauté des podcasts, c’est qu’on peut les écouter sans pour autant s’arrêter. Par exemple, j’ai pris goût à cuisiner avec une histoire qui m’est racontée dans les oreilles. C’est ainsi que Fréquences, une balado de fiction, mais pour adultes cette fois, avec, notamment, Eve Landry et Marc Messier, a accompagné la confection du fameux (et ô combien délicieux) poulet au beurre express de mon idole Ricardo et que L’ombre du doute, qui parle de vraies enquêtes n’ayant jamais connues de dénouement satisfaisant pour les familles des victimes – ce qu’on appelle des cold case en anglais – menées par un ancien policier, Stéphane Berthomet, pleines de rebondissements qui nous tiennent en haleine comme une bonne série policière le ferait, m’a accompagnée dans ma coupe frénétique de légumes pour faire une belle assiette colorée de crudités pour Lou et Mimone, affamés après une longue randonnée de vélo.

Le format podcast est également parfait pour les trajets en voiture. Pour se sortir des nouvelles (plutôt déprimantes ces temps-ci, avouons-le) et ne pas perdre patience avec la quantité phénoménale de pubs qui pullulent souvent dans les émissions de radio traditionnelles, une bonne balado, et hop! on roule, on se divertit et on apprend! Une suggestion pour vous, conducteurs amateurs de suspens et de mystère: Mon grand-père, Gerald Bull. Vous m’en donnerez des nouvelles!

Une collègue à moi aime particulièrement écouter des podcasts en courant. Cela lui permet de se concentrer sur qu’elle entend et d’ainsi faire fi de la douleur qui gagne graduellement ses jambes. Un de ses podcasts de prédilection pour la course: Grand écart, animé par Jean-Philippe Wauthier, qui traite justement de tout ce qui entoure l’entraînement physique, de la nutrition à la motivation!

Et mon coup de cœur, LE podcast qui me fait découvrir plein de personnes passionnées et passionnantes dernièrement, c’est Café noir et Tableau blanc. Oui, Lebon Trait d’union a maintenant sa propre série de balados qui permet, justement, de faire le pont, le trait d’union entre vous, à la maison (ou dans votre auto, ou sur la rue… anywhere! C’est bien ça la beauté de la chose!), et notre invité(e).

Et toi, mon lecteur, as-tu des podcasts à mon suggérer? 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *