Pourquoi l'art est-il si important dans nos vies?

Par Joanna Gence

Les professions artistiques ou littéraires ont toujours eu cette réputation d’être négligées ou rabaissées sous prétexte que ce ne sont pas “de vrais métiers”. Je me souviens, que ce soit au lycée où j’ai étudié dans la filière littéraire ou à l’université où j’étudiais les langues étrangères, les gens ont toujours considéré que c’était des filières de “paresseux”. La philosophie, la littérature, les langues ou encore le cinéma, toutes ces filières ont une mauvaise réputation et pourtant, je fais partie de ces personnes qui considèrent que l’art n’a pas de prix et que c’est une discipline essentielle à nos vies.

Et je pense que les gens en prennent peut-être de plus en plus conscience à cause de la pandémie. Car pendant le confinement, le monde s’est mis à consommer en masse films, livres et musiques et c’est ce qui leur a permis de rester sain d’esprit et de se divertir malgré les jours d’incertitude et les conflits qui ont pris place au fil des mois.

Je me souviens que lorsque j’avais 18 ans, j’ai rencontré une amie à la fac qui était plus âgée que moi, qui avait étudié le théâtre en Russie et qui en était passionnée. C’est elle qui m’a fait découvrir l’opéra, les ballets et qui me disait: “Je ne pourrais pas vivre sans musique classique.” Je me souviens aussi qu’à l’époque, je ne comprenais pas ce sentiment, pour moi la musique classique était synonyme d’ennui et à part le Lac de Cygne de Tchaïkovski et les chansons des publicités, je n’y connaissais rien.

Pourtant, il y a quelque temps, je me suis surprise à avoir exactement les mêmes pensées: “Ah! Je pense aussi que je ne pourrais pas survivre sans écouter de la musique classique” et j’ai réalisé à quel point les choses pouvaient changer - comme on le dit si bien, il ne faut jamais dire jamais!

Plus le temps passe, plus je trouve que mes goûts changent ou évoluent et c’est pour ça que maintenant, je ne me ferme plus de porte sur quoi que ce soit. Vous seriez surpris aussi peut-être de découvrir que vous aimez de nouvelles choses si vous les essayez! Je me souviens d’une anecdote que mon professeur de philosophie nous avait racontée un jour au lycée; il disait que parfois des gens se découvraient un talent incroyable en musique ou en peinture à un âge tardif mais de fait, ce talent avait toujours été là, c’est juste que, comme ils n’avaient jamais essayé auparavant, ils ne savaient pas qu’ils étaient doués. Je pense que c’est bien vrai, et souvent cette peur d’essayer quelque chose de nouveau nous fait passer à côté de nombreuses découvertes sur nous-même.

J’ai commencé à écouter de la musique classique par hasard à l’université quand je me suis intéressée à l’aquarelle car je trouvais ça incroyablement reposant et je me sentais bien quand le dimanche après-midi, au lieu de ne rien faire et de rester sur l’ordinateur, je me mettais à peindre en écoutant la playlist Spotify des 50 plus grandes musiques classiques.

Et puis c’est resté!

Je suis loin d’être une pro et je vous avoue que je reconnais les mélodies sans savoir le nom de la musique ou du musicien, mais plus le temps passe, plus j’aimerais étudier ça d’un peu plus près.

J’aime particulièrement les musiques de films ou de séries et les musiques instrumentales, parmi mes playlists favorites sur Spotify voici ce que je vous recommande:

Ces playlists sont idéales pour travailler à la maison ou pour accompagner une marche matinale!

octobre 02, 2020 — Joanna Gence

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d’être publiés.