LEBON Trait d'union
Lebon Trait d'union
Voyages

Cartes postales aux villes croisées

Par Hélène Lebon

Avec Mario et notre petite équipe de production, nous venons de traverser le Canada ! D’Est en Ouest, en partant de Montréal, d’abord les Maritimes puis un arrêt à la maison le temps d’une journée et on a filé vers la côte pacifique. En marge de nos vidéos, j’ai pris quelques notes pendant notre voyage, comme un petit hommage à la géographie et aux habitants de ce grand pays ! 

Montréal, Québec

Tes cônes, ton stade, ton pont et tes rues que je connais bien pour les avoir arpentées depuis plus d’un tiers de ma vie, Montréal, mon repère boréal, ma ville d’accueil du plateau à tes voisines de la Rive-Sud, tu m’habites comme je t’adopte.

Maintenant que je te visite, tu sonnes touristique et je vois une variété de gens et de toits à sourire, je retrouve nos premiers instants. Allez Montréal, on se revoit à la fin du voyage !

Le Madrid, Québec 

Je sais bien que tu n’es pas une ville, Le Madrid. Je le sais même si tu portes le nom d’une capitale de mon continent natif, et bien du monde te connaît comme une destination sur la 20. Tu n’as pas de rue mais tu ne manques pas de stationnements, tu n’as pas de grands restaurants, mais quand on a faim tu fais la job. Et surtout, Le Madrid, avec tes dinosaures un peu kitch et mes filtres Instagram, tu as des airs de motel de Floride et tu souffles sur ma route un vent de liberté…

Charlottetown, Île-du Prince Édouard 

Avec ta face de carte postale et tes airs de vacances Charlottetown, je voudrais que tu m’adoptes à l’année longue. J’irai voir tes petites boutiques et tes jolies rues colorées. Je prendrai mon temps dans tes cafés et tes pubs. Je te regarderai Charlottetown, comme une palette pour peindre à l’océan tous les mots d’amour ou de tempête que je peux avoir sur le cœur. Je respire, tu es là. Je me vois rire entre tes briques et avoir des amis ici. Charlottetown, j’aimerais bien que tu sois ma ville. 

Halifax, Nouvelle-Écosse

Tu pleus comme tu pleures Halifax mais les jolies maisons du quartier que l’on traverse affichent leurs couleurs pop de printemps et leurs fleurs joyeuses en balcon. Les façades aussi ont le chic des nuances et tes rues proprettes te rendent irrésistible. J’aime ton charme d’antan mais pas désuet et le style vintage de tes rues alors qu’on s’arrête travailler au Uncommon Grounds sur Barrington Street. Hey Halifax, t’es cool et on t’adore. 

Muskoka, Ontario

Je n’ai presque rien vu de toi, Muskoka. Tes chutes, ta rue principale avec le cinéma un peu rétro, des jolies maisons de brique, voilà ce que j’ai aperçu depuis une décapotable rouge de 1982. Par contre, je suis passée à ton village du Père Noël et ça m’a rassurée qu’entre tes lacs et tes cottages, pas si loin du Pôle Nord quand on y pense, il ait trouvé un lieu de villégiature pour la belle saison…  Ho! Ho! Ho! Muskoka. 

Winnipeg, Manitoba

Je ne t’ai pas vu la binette Winnipeg. J’ai vu ta banlieue chic, un centre commercial qui ne diffère pas d’autres, ailleurs au pays et un camping plutôt sympa sauf pour les salles de bains. Je t’ai frôlée en allant à l’InFerno’s, un bistrot français dans un quartier type « en gentrification » avec des petites maisons qui s’accommodent mal des bâtiments autour. Mais chez toi, le repas était bon et les gens bien gentils. 

Saskatoon, Saskatechwan 

Autant te le dire d’entrée de jeu, Saskatoon, j’avais des préjugés et je ne pensais pas trop t’aimer. Et quitte à être parfaitement honnête, tu ne m’as pas tellement impressionnée non plus. Mais ton centre ville m’a jetée à terre. C’est beau, ça respire, on dirait que « ça respire enfin et à nouveau ». Le resto Shift du Remai Modern était exquis et la musique comme la bouffe, avait un petit goût à mon goût. Abritant le resto, je regrette de n’avoir qu’effleurer ton musée d’art tip top. Pour lui, je reviendrais.

Victoria, Colombie-Britannique

Le goût de la mer, le sel de l’océan, la ligne d’arrivée. Victoria, je te parle à toi, l’île, car tu vaux bien la ville. J’aime ta nature luxuriante, tes cèdres gigantesques à Cathedral Grove, vieux comme bien avant les archives nationales avec cette odeur que j’avais connue petite dans un atelier de sculpture. Je t’ai respirée à pleins poumons, tantôt du humus de la forêt, tantôt de l’iode du Pacifique. Je t’ai respirée comme les vacances mais j’ai encore du travail en te quittant… 

Canmore, Alberta ( et aussi le lac Moraine)

Le souffle. Le vent frais des Rocheuses et le temps de l’instant dans un décor immuable. Canmore, notre eden des montagnes, notre pause dans ce road trip. Des lapins partout à faire pâlir Alice aux pays des merveilles et des bagels très satisfaisants chez Rebel Bagel Compagny. Moins populaire que Jasper et moins fancy que Banff, Canmore, tu affiches 18 degrés quand il fait beau au pied des 3 Sœurs, tu vaux mille photos et nos 3 jours avec toi valaient bien tous les kilomètres parcourus. 

Ottawa, Ontario

On a fini par toi Ottawa. Toi et tes innombrables drapeaux, partout du rouge et blanc comme tu t’apprêtais à célébrer la Fête du Canada en ce 1er juillet. Avec ta face parlementaire et ton côté fonctionnaire, j’avais peur que tu m’ennuies. Mais non ! Tu es bien belle, bien propre et tu n’as pas l’air d’être complexée, inquiétée ou engoncée dans ton bilinguisme de fonction et de région. En plus, quand tu décides de « faire le party », tu y mets le paquet, à fond les ballons et vive le bouquet final. Sérieusement Ottawa, tu es une capitale plutôt pas mal ! 

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *