LEBON Trait d'union
mon top 6 livres de cuisine - Lebon Trait d'union
Shopping

De cuisine, d’amour et d’eau fraîche, top 6 d’ouvrages culinaires

par Hélène Lebon

J’adore la cuisine, j’adore cuisiner et je crois que d’aussi loin que je me souvienne, d’une part manger ce qu’on a cuisiné et cuisiner les légumes du jardin et les fruits du verger était une habitude chez mes parents et d’autre part, je me souviens que chaque visite d’amis ou de la famille s’apparentait à une fête pour moi. On mettait la maison toute propre, les meubles sentaient bons la cire d’abeille, on sortait les jolies nappes brodées et la belle vaisselle. Ça sentait bon dès tôt le matin et je ne tenais plus en place, à guetter le sourire de satisfaction de nos hôtes en avalant une bouchée des petits plats de maman ou du vin de papa.

Pour moi, cuisiner est resté une fête et un réflexe, un geste qui va au-delà de se remplir l’estomac. C’est un instant pour rassembler, échanger, manger. Je garde en tête cette fonction nourricière du corps et de l’esprit, ces instants privilégiés pour solidifier la communauté qu’est la famille. Ça m’est toujours très pénible quand la routine nous en fait dévier, quand manger devient bouffer, dans un acte nécessaire mais solitaire.

Ma mère a toujours excellé en cuisine française. Jamais je n’ai pu copié ni ses sauces parfaites, ni sa crème caramel à tomber ou son impeccable tarte au citron meringuée. Je n’ai pas persévéré. J’ai pris la tangente culinaire en même temps que ma valise au gré de mes rencontres et de mes voyages ou de mes colocs. Une chose est sûre, peu importe où j’ai vécu, peu importe où je vais, je finis toujours en cuisine. Un peu comme un territoire sacré, souvent féminin, où se mêlent les odeurs d’oignons et les secrets, les histoires de vie et les recettes maison, c’est là qu’on me trouve, à toute heure du jour ou de la nuit, fidèle marmiton ou chef d’orchestre.

On coupe, on tire, on tranche, on épluche, on papote, on rit, on pleure. J’aime la cuisine de “cooking” et de “kitchen”, j’aime cuisiner dedans, dehors, vapeur ou feu, je respire et je jauge, rarement je mesure, souvent je goûte. La cuisine est sensuelle, animale, commune, la cuisine est un acte courageux et franc, noble et puissant. La cuisine est un pacte de paix et de considération envers l’Autre, envers les siens et tous ceux que l’on nourrit. La cuisine est un choix empathique.

Voici donc, de ma bibliothèque de cuisine, une sélection non exhaustive d’ouvrages qui alimentent en ce moment mes créations culinaires et que je consulte comme des petits grimoires:

  • 108 chakra soupes : Un de mes petits derniers, qui suit mon inspiration ayurvédique et qui, comble du bonheur, me fait utiliser tout mon placard à épices!
  • Venice : Fraîcheur et désinvolture, des recettes d’inspiration californienne, idéales avec les beaux jours qui reviennent.
  • Saveurs d’Istanbul : Je me vois déjà dans ses rues animées et chaque fois que je le parcours, je me sens happée par les recettes, les histoires et les photos.
  • Indian Cooking Unfolded : Un cadeau. Ce livre est un cadeau de ma famille d’accueil indienne, fruit d’une sélection minutieuse des femmes de la maison pour moi, bien plus qu’un ouvrage, une porte ouverte que m’a offert Teena.
  • La table du thé : Un ouvrage formidable pour les amateurs de thés qui se demandent toujours avec quoi accompagner leur thé ou leurs mets. Petite géographie culinaire et panoramas des traditions du monde, un régal!
  • Japan! Parce que j’aime son accessibilité, la possibilité qu’il m’offre de reproduire facilement les plats des séries que je regarde et de m’introduire à la culture nippone qui m’attire tellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *