Podcast

Documentaire : entre réalité et vérité

La vie à travers la lentille du documentaire: exploration, réflexions et nouvelles avenues sur ces productions qui filment, soulignent, rapportent la réalité que l’on vit ou que l’on ressent comme individu et comme société. Sur LEBON TRAIT D’UNION, on aime raconter les histoire, mais dans cet épisode, c’est aux raconteurs qu’on s’intéresse. On parcourt avec eux le monde du documentaire, ses définitions, ses limites, ses impulsions, ses possibilités et, comme tout le monde, comment la crise actuelle les secoue. 2020 marque l’arrivée de TËNK au Canada et ça nous donne une formidable, une réjouissante occasion de sauter sur ce sujet qui nous faisait de l’œil…

Pour parler de ce sujet passionnant et bien d’actualité, j’ai deux invités:

Naomie Décarie-Daigneault, diplômée en cinéma, cofondatrice de la plateforme Tënk Canada et directrice artistique de cette plateforme de documentaires. Son dernier long-métrage est disponible sur Viméo et retrace sa quête autour de la mémoire familiale.  

Marc Carbonneau, le conseiller senior sur les productions vidéos chez Lebon Trait d’union, réalisateur depuis plus de 20 ans et il a travaillé en télé, sur des reportages, des émissions de télé-réalité. Il a aussi réalisé un documentaire sur Jacques Villeneuve.

L’actualité / État des lieux 

  • Un monde en pause, c’est aussi beaucoup de tournages en pause avec le confinement: l’après-COVID sera-t-il sans divertissement? C’est le temps de revoir nos classiques!
  • Est-ce que ca va amener une nouvelle façon de documenter la crise / la crise comme sujet? / La crise amène une autre forme de créativité.
  • Va-t-on consommer plus de documentaires?Lles gens ont-ils besoin de visiter d’autres catalogues que ceux des plateformes payantes populaires actuelles?
  • Le journalisme, reportages / TJ occupent déjà beaucoup les foyers: reste-t-il de la place et de l’intérêt pour le documentaire vs le divertissement?   

Les genres du documentaire

Pour mieux comprendre le sujet et bien faire la différence des genres, lançons-nous dans une définition du documentaire qui semble partout assez floue: les genres s’entrecoupent, sa nature même en fait un opposé du prédéfini, autant de visions presque autant de styles… Mais pour autant, le documentaire est un genre en soi!  

  • Genres de documentaire: les points de vue, les supports, les thèmes.
  • La différence entre filmer la vie et tourner un documentaire: tout le monde ne fait pas du documentaire quand il met une vidéo de ses vacances sur YT; on attend du documentaire une intention créative en plus du «témoignage» du réel.   

Le rôle de la technologie (fabrication et diffusion) 

  • Des équipements plus accessibles (cellulaire, caméras et accessoires, tutoriels YT: plus de monde peut tourner désormais = augmentation du nombre de documentaires / documentaristes?) 
  • Des équipements plus mobiles (nouvelles possibilités créatives, synchronisation du son, etc) 
  • Des équipements plus «démocratiques» (ouverture à de nouvelles voies grâce à de nouvelles initiatives ex: Wapikoni mobile.) 
  • Internet pour la visibilité TËNK (enjeux, mission, bilan FR et exportation QC) 

Le nerf de la guerre c’est quoi? L’argent, la diffusion ou la créativité

L’argent

  • Plateformes payantes (au film ou à l’abonnement) = une voie de salut?  
  • Luttes inégales ou 2 registres différents (qualité vs quantité sur Netflix par exemple? / choix éditorial?) 
  • Les subventions? (Diluées entre toutes les plateformes? les projets? hausse ou baisse ces dernières années de la part des institutions publiques?) 

Diffusion 

  • La TV = quelle place pour les documentaires? (TV publique ou privée: ce n’est pas qui l’on croit qui est plus «mécène»!)  
  • Les médias aiment parler du documentaire, ça met un peu d’intellectuel dans leur publication sans doute (il n’y a qu’à voir le relais que Tënk a reçu et son accueil lors du lancement.) Mais pourquoi ça ne ressort pas tant = industrie en crise? / est-ce toute l’«INFORMATION» au sens de «TÉMOIGNAGE DE LA RÉALITÉ» en prend un coup avec monsieur et madame Tout-le-Monde qui partage ses histoires personnelles? 
  • Comment est-on sélectionné pour se faire voir (festival, TËNK, etc.) + section spéciale québécoise Tënk 
  • Le public est-il encore là? Qui est le public des documentaires? 

Créativité  

  • Comment, comme réalisateur, on se lance dans le documentaire? / vocation? / choses à dire? 
  • Comment on nourrit ses inspirations? 
  • La réalité très terre-à-terre (ressources, stress, se vendre, etc.) = comment ne pas se laisser plomber par ces volets?
  • La créativité existera toujours, les créateurs auront toujours envie de créer.

Pour retrouver Naomie Décarie-Daigneault

Pour retrouver Marc Carbonneau

Pour retrouver Tenk: 

Site Web Tenk
Facebook Tenk
Instagram Tenk

Voici quelques recommandations de Naomie : 

Je me souviens avoir parlé de Robert Kramer

Altiplano, réalisé par Malena Szlam

Premières solitudes de Claire Simon

Pour la suite du monde de Pierre Perrault

Le groupe Réalisatrices Équitables

Pour nous retrouver ! 

Retrouvez-nous, LEBON Trait d’union, sur nos différentes plateformes : 

✍️ Le blogue

🎧 Notre podcast sur Spotify

▶️​ La chaîne YouTube

​📸​ ​Instagram

📣​ Facebook

La musique du Podcast 🎹​🎶

©️ Musique: Suemarr, Songbook Vol.5

Vous aimez la musique de notre podcast? N’hésitez pas à encourager notre ami Suemarr en lui laissant un gentil commentaire, en vous abonnant à ses réseaux sociaux ou en lui commandant un album. La chanson que vous écoutez est tirée de l’album Songbook Vol.5.

Pour ceux qui ne le savent pas encore, Suemarr a fait la musique de Midnight Diner: Tokyo stories et c’est comme ça que je l’ai découvert, contacté et que nous sommes allés le rencontrer au Japon! Le documentaire sort bientôt!

Écoutez notre podcast dans votre plateforme préférée:

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *