Réflexions

La Galette, la jolie galette

Par Hélène Lebon 

J’aime janvier. Avec janvier vient un vent de renouveau, un recommencement enivrant, un début en plein milieu de l’hiver. Bref, j’aime janvier. Et d’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours préféré aux bûches crémeuses des repas de famille, la galette avec les amis et mes parents. J’aime la magie des Fêtes, les cadeaux sous le sapin et la féérie de Noël. Mais honnêtement, je préfère peut-être plus encore les discussions de rêves et de projets, que celles des bilans. 

La galette de famille

Aujourd’hui jour de l’Épiphanie, j’ai trouvé le prétexte parfait pour partager la recette de la galette de ma famille. Je dois à ma sœur l’impeccable réalisation de celle qui trône sur la photo. Elle me fait drôlement envie, rien qu’à regarder sa face dorée et dodue. 

Chez nous, on est plutôt traditionnels, façon frangipane, on aime l’amande. On aime le croustillant de la pâte du dessus, les jolis dessins, le fondant de la garniture qui rend le café de fin de repas ou de goûter vraiment meilleur. On se sent comme des rois, rien qu’à s’asseoir ensemble, autour de la galette. 

Tout le monde gagne

Mais chez moi, on a plutôt tendance à être mauvais joueurs et pire perdants. Alors pour mettre tout le monde d’accord, ma maman plaçait (elle le fait peut-être encore) une fève pour chaque part. Tout le monde devenait automatiquement reine ou roi. Pas de perdant. Pas vraiment de gagnants non plus mais du coup, tout le monde vainqueur, pas de conflit. 

Voici donc la recette de notre galette « égalité » : 

 On aime quand même respecter la tradition et le ou la plus jeune des convives est souvent invité(e) à aller sous la table pour désigner au coupeur des parts à qui les octroyer. 

Vous connaissez l’histoire de l’Épiphanie et des rois mages? Sinon, vous pouvez la retrouver sur plusieurs sites, mais question galette, si vous êtes à Montréal et que vous en cherchez une toute faite, je vous recommande de passer dans le Vieux-Montréal, les galettes de la Maison Christian Faure, Meilleur ouvrier de France sont un délice qui me rappellent celles de la maison! 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *