Podcast - Bouche à Bee - LEBON Trait d'union
Podcast

Marie Letard : de Bouche Bée à tout sourire

Dans notre série de portraits d’entrepreneures, on explore la réalité de Marie Letard, la fondatrice et propriétaire de Bouche Bée, une petite boutique locale de Hochelaga à Montréal. En ces temps plus que changeants et la nouvelle réalité sous la COVID, tous les entrepreneurs vivent du stress, mais on dirait que certains gardent le sourire comme le moral et plus que jamais construisent une belle relation avec une clientèle qui devient une véritable communauté. C’est le cas de mon invitée du jour.

Pour la petite histoire, Marlène avait partagé ses coups de coeur et secrets de bonne humeur dans un précédent podcast et Bouche Bée en faisait partie! C’est comme ça qu’on a échangé la première fois, Marie et moi. Chez Lebon Trait d’union, on suit ses aventures via Instagram et Marie, elle nous épate. Elle est drôle, décidée et solide.

Avant d’aller plus loin, on aborde la question “comment ça va?” du point de vue de sa business et de la vie, parce que ce n’est pas simple d’être expat en ces temps de COVID et de restriction de voyage. Elle nous explique ses plans contrariés, mais Marie, elle ne se laisse pas abattre! 

Sa boutique, une belle pépite, mais pas une si grande surprise !

Après nous avoir raconté la petite histoire derrière le nom de sa boutique «Bouche Bée», on explore le parcours de Marie, qui a quand même été au Québec 8 ans avant d’ouvrir sa boutique. Job d’alors, état d’esprit, elle qui n’a pas toujours vécu à Montréal, elle a fait son petit bonhomme de chemin… 

Quatrième génération de femmes dans sa famille à avoir un commerce, on ne l’imaginerait pas faire autre chose. Le sens des affaires, une affaire de famille? Peut-être! Elle a appris bien des “choses du magasin” en évoluant auprès de sa mère et de sa grand-mère, mais Bouche Bée a sa griffe à elle!

L’expérience-boutique pour laquelle Marie travaille fort se retrouve bousculée par les mesures de sécurité sanitaire, mais en capitaine de son bateau, Marie change le cap au besoin et prend soin de ses clients comme de son équipe. L’occasion de développer son site en ligne.

Son modèle d’affaires, le client-ami dans la communauté Bouche Bée.

Avec Marie, on revient sur l’importance du numérique et de la présence en ligne aujourd’hui, et surtout aujourd’hui en pandémie. On jase aussi des défis pour faire un site efficace qui reflète l’expérience-boutique alors que le concept de magasinage est en train d’être redéfini.  Le rôle des médias sociaux est capital dans l’identité et sans doute dans le succès de la boutique de Marie. Sa stratégie est beaucoup dans la spontanéité, mais aussi dans une présence soutenue et pertinente. Ce sont des heures derrière tout ce travail, mais sans se départir de son sourire, ni de ses cernes parfois – elle partage ses péripéties comme ces nouveautés avec ce ton de confidence qui nous fait adorer sa personne. Elle essaie aussi d’inclure de plus en plus son équipe, car son succès passe aussi par celles et ceux qui l’accompagnent.

Son regard sur le phénomène “l’achat local”.

Le gouvernement québécois a fait une bonne job pour attirer l’attention des acheteurs sur le “fait au Québec” ou sur les entreprises locales et accélérer un phénomène grandissant qui s’est amplifié avec cet appel de Legault. Marie espère que cette tendance va se maintenir même si elle sait qu’une partie de ses nouveaux acheteurs n’est pas là pour rester et reprendra éventuellement ses habitudes de consommation.

Le rôle des institutions, banque, ville, SDC, gouvernement, ont donné un impact positif et des effets intéressants, selon elle. Elle revient ainsi sur les initiatives de sa SDC de quartier et des mesures qui ont facilité la survie des PME québécoises pour aider les entrepreneurs dans le stress de la crise.

Marie, ambassadrice art de vivre et influenceuse!

Elle montre dans leur usage beaucoup des objets qu’elle vend dans son magasin: boucles d’oreilles, bonbons, tasse de voyage; Marie teste et donne son avis. Pour elle, c’est important d’apprécier les produits qu’elle propose, que les fournisseurs respectent ses valeurs et que la qualité soit au rendez-vous. Cette (belle) intransigeance est sans doute garante de son discours authentique et de la confiance que ses clients lui donnent. 
On a ainsi parlé de l’importance d’une business «à son image». Le storytelling naturel permet une relation plus «vraie» avec les clients, même si ça reste une entreprise qui doit vendre pour grandir. Et oui, alors que la crise sévit, Marie planche déjà sur la possibilité de se développer: bouche bée, c’est comme ça qu’on est devant ce succès prometteur et réjouissant!

Pour retrouver Bouche Bee :

Et voici quelques recommandations de Marie pour aller plus loin: 

Pour nous retrouver !

Retrouvez-nous, LEBON Trait d’union, sur nos différentes plateformes:

La musique du podcast

©️ Music: Suemarr, Songbook Vol.5suemarr.com

Vous aimez la musique de notre podcast? N’hésitez pas à encourager notre ami Suemarr en lui laissant un gentil commentaire, en vous abonnant à ses réseaux sociaux ou en lui commandant un album. La chanson que vous entendez est tirée de l’album Songbook Vol.5.

Pour ceux qui ne le savent pas encore, Suemarr a fait la musique de Midnight Diner: Tokyo stories et c’est comme ça que je l’ai découvert, contacté et que nous sommes allés le rencontrer au Japon! Le documentaire sort bientôt!

Voyez plus de vidéos et écoutez plus de podcasts de Lebon Trait d’union.

Suivez-nous sur Spotify.

©️ 2020, LEBON Trait d’union

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *