Réflexions

Premiers 48 heures en mode vacances des Fêtes

Par Isabelle Millaire

Vendredi, 20 décembre. Youppi! L’école est finie pour deux semaines! Les cocos sont surexcités. Depuis plusieurs jours, les cadeaux sous le sapin titillent leur patience. Mimone, ma mini Drama Queen, exprime sa hâte: «J’en peux plus, Mamoune! Je vais ouvrir un cadeau!» Et mon Lou d’enchaîner: «Cache mes cadeaux, maman! C’est trop difficile de résister!»

 Je suis heureuse. J’ai toujours aimé le compte à rebours d’avant Noël. Les lutins coquins, les lumières sur la maison et dans le sapin, les derniers préparatifs pour le réveillon…
Il ne manque que la neige. Mais cette absence n’est pas suffisante pour atténuer ma bonne humeur. Ni celle de mes petits chéris. Voici donc le top 5 de mes petits plaisir des Fêtes. Et, vous allez voir, pas question ici de faire hurler de douleur votre porte-feuille. Non, juste du plaisir à portée de main facile comme tout à saisir.

1er plaisir des vacances des Fêtes: Ciné-Cadeau!
Les vacances ont officiellement commencé avec Ciné-Cadeau, un plaisir des Fêtes avec lequel je renoue année après année et que je partage maintenant avec Lou et Mimone. Les classiques d’Astérix et de Lucky Luke, les indémodables qui me font encore sourire même s’ils n’ont plus vraiment de secret pour moi! En pyjama, tous les quatre collés sur le divan, les jetés et les chats sur nous et les bols de popcorn et de chips en équilibre précaire passant de main en main. Bye-bye routine!

Lucky Luke: Daisy Town


2e plaisir des vacances des Fêtes: Karaté en pyjama et biscuits!
Les samedis matins, c’est karaté pour mon Lou et d’habitude, Mimone fait des devoirs sur «notre» table au Karaté Sportif. Mais là, pas de devoirs pour ce dernier samedi avant Noël! Nous jouons donc à Piou Piou et Familou. Deux jeux Djeco, faciles à transporter et très amusants (Je vous en reparlerai dans un prochain article).
Histoire de bien entamer ce long congé, M. John, le directeur l’école de karaté, a fait des biscuits avec ses fils. Plein de biscuits! Ho! Ho! Ho! Et même si Mimone et moi n’avons fait que regarder pendant quelques minutes les katas des karatékas, nous avons également eu le droit de nous sucrer le bec! Miam!

On s’est régalés! Merci M. John!
©John McCormick


3e plaisir des vacances des Fêtes: Maison en pain d’épices.
Chez nous, on aime le sucré! Et le temps des Fêtes, avec les biscuits à faire pour remercier le père Noël, est propice à cuisiner des sucreries. Cette année, nous avons acheté un kit pour construire une maison en pain d’épices. L’homme, d’abord peu enthousiaste, s’est finalement laissé gagner par la joie des cocos devant les morceaux à assembler/coller avec du crémage. Aux bonbons et au glaçage blanc fournis dans la boîte, nous avons ajouté des guimauves et du glaçage de couleurs. Une belle activité gourmande qui a amusé toute la maisonnée; un 5$ bien investi!

Notre chef-d’oeuvre sucré.


4e plaisir des vacances Fêtes: Glisser.
Il n’y a pas de neige. Soit. Mais la Ville de Sainte-Julie a emprunté un canon à neige au mont Saint-Bruno pour enneiger la pente à glisser. Une belle journée ensoleillée, des ami(e)s croisé(e)s au sommet, des joues rouges et des yeux qui rient.

🙂
Les joies de l’hiver avec Lou et Mimone!
©Eric Courchesne


5e plaisir des vacances des Fêtes: Les siestes!
Mes enfants ne seraient clairement pas de mon avis, mais siester, n’importe quand dans la journée, sans regarder l’heure, sans s’inquiéter de décaler dangereusement l’heure du coucher, quel privilège! Un de mes moments forts de ce début de vacances: faire la sieste collée sur Mimone. Sentir ses petites mains froides se cacher dans mon cou. Mon nez dans ses cheveux. Mon coeur gonflé d’amour.

Mimone qui sieste avec les chats en plein après-midi!


Et voilà: pas besoin de dépenser une fortune pour passer de bons moments en famille! Il suffit d’être ensemble. Et d’apprécier le moment.


Ne manquez pas mon prochain billet sur les 10 jeux de société préférés de ma famille pour s’amuser bien au chaud pendant les vacances 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *