Réflexions

Échange culinaire: Geneviève et Isabelle

Par Geneviève Tanguay-Leduc et Isabelle Millaire


Lebon-trait-dunion-recette-ricardo

Ode à Ricardo

Lebon-trait-dunion-recette-ricardoLebon-trait-dunion-recette-ricardo

Salut Isa,

J’étais ravie de découvrir que nous avons toutes deux une passion dévorante pour cet homme à la chevelure de prince et aux dents étincelantes. Aujourd’hui, Isa, j’ai envie de te révéler une part de cette intarissable source d’amour que j’éprouve pour lui.

Ricardo fait tourner de son nom tous les moulins de mon coeur.

Que ce soit au petit écran, dans les magazines, les livres, au pinacle des résultats de recherche sur la toile, il est omniprésent dans ma vie. Exposé sans être surexposé, cet apollon du chaudron mise sur les aliments qu’il sait placer savoureusement au centre de l’assiette. 

Cooking is love made edible et Ricardo l’a bien compris.

D’année en année, de recette en recette, il m’accompagne sans s’imposer, humblement, mais avec une confiance aussi réconfortante qu’un mi-cuit au chocolat. Quelle fut ma surprise de découvrir cette vidéo qui bouleversera ma vie de confinée: en quelques minutes, il nous démontre avec simplicité comment faire son propre pain. Nul besoin de te dire Isa, qu’un ardent désir de reproduire cet exploit s’empara de moi. Rivée à mon écran, je rejoue la vidéo à nouveau. Suspendue à son tablier, je bois chacune de ses paroles et je retiens mon souffle entre les étapes. L’étincelle dans ses yeux brillants lorsque ses miches sortent du four suffit à me convaincre d’essayer à mon tour d’émuler l’homme pour qui j’ai une passion encore moins voilée que la pâte à pain qui reposera sur le comptoir de ma cuisine un peu plus tard. Avec la même fougue qu’il en faut pour monter des blancs d’oeuf en neige, j’entrepris le projet. Il ne restait plus qu’à m’abandonner au sommeil et rêvasser au doux parfum de boulangerie qui embaumera mon appartement du Mile-End, une fois rendu demain.

Dès les premiers rayons de soleil, je me suis empressée d’ouvrir ma cocotte en fonte pour voir si le plan avait bel et bien fonctionné. Détrompe-toi, je ne doutais pas des indications de ce chef phare-dans-la-nuit de la cuisine, mais j’étais incrédule de pouvoir y arriver aussi simplement, sans écueil. Guidée par sa voix mielleuse, j’enfournai ma pâte en espérant observer la réaction de Maillard. Cette danse lascive entre chimie et alchimie m’a fait ébullitionner d’enthousiasme lorsque le cadran retentit. Comme tu peux le constater, ce fut encore une fois, un sans-faute.

Et tu me connais, après ce succès, je n’ai pu m’empêcher de recommencer encore, encore et encore!

Lebon-trait-dunion-recette-ricardo

En plus de m’avoir donné confiance en mes aptitudes culinaires un repas à la fois, il m’a aussi fait le cadeau d’un répertoire inépuisable d’idées créatives à tester comme un incessant concours de «t’es pas game». Cette façon qu’il a de démystifier sans fla-fla des recettes au degré de difficulté s’apparentant au triple boucle piquée ne fait qu’ajouter une couche de glaçage sur l’adoration que j’ai pour lui. Sache Isa, que si la gourmandise est un péché, je ne crains pas les sulfureuses braises de l’enfer puisque Ricardo m’accompagnera de ses conseils grillades. 

Lettre à Geneviève

Ah, Ricardo! Comment tu dis déjà, Gen? L’homme à la chevelure de prince et aux dents étincelantes? Tellement!

Le roi des fourneaux, armé de sa spatule, penché au-dessus de son chaudron quasi magique, toujours là à concocter de bons plats.

Le héros secret de mes enfants qui raffolent de ces délices sucrés!

Mon héros à moi car il sait agencer rapidement quatre ou cinq ingrédients pour en faire un repas apprécié de tous (comme son poulet au beurre express, mon classique des classiques; un succès à chaque fois).

Ah, Ricaaaardo! En ces temps de pandémie, je dois toutefois te partager avec beaucoup de confinés qui, comme moi, semblent t’idolâtrer!

Tu doutes, Gen? Laisse-moi te raconter! Tu te souviens de cette vidéo que tu m’as partagée et dans laquelle mon chef pref explique comment faire une double recette de pain super simple? La pâte qui lève toute la nuit, sans aide… Eh bien, dans ma banlieue, bon nombre de personnes ont visiblement voulu s’improviser boulangers l’espace d’une journée! Comment je le sais? Facile: n’ayant pas la levure active nécessaire pour faire mon pain, j’envoie l’homme en mission à l’épicerie (aller à l’épicerie est rendue une épopée; voir Aller à l’épicerie… avec des gants!) L’homme, pour bien s’acquitter de sa quête, a dû faire pas moins de trois épiceries différentes! Et encore, il n’a réussi à mettre la main que sur de petits sachets de levure. Les derniers. Étonné, il m’a texté pour me dire que la farine était pratiquement back order! Ça m’a sciée! C’est du jamais vu de mémoire de Julievilloise, même quand il y a de gros rabais sur la farine dans le temps des Fêtes! Donc, tu seras d’accord avec moi que la déduction qui s’impose, c’est que tout Sainte-Julie a vu la même vidéo que moi et s’est garroché pour se procurer les ingrédients en ligne ou sur place!

Mais n’aie crainte, Gen, j’ai relevé le défi haut la main! J’ai fait comme Ricardo dans sa vidéo. Cependant, je t’avoue que le lendemain matin, je n’étais pas certaine du succès de mon entreprise:

Lebon-trait-dunion-recette

Mais j’ai persévéré car Ricky ne m’a jamais menti! J’ai donc malaxé la pâte de mes mains en ajoutant des grands traits de farine pour éviter que ça colle partout (sur mes mains, sur le comptoir…) et j’ai ensuite laissé aller mon imagination pour les saveurs «ajoutées»: dattes, raisins secs, chocolat et fromage fort râpé pour quatre petits pains. J’ai ensuite façonné une petite miche et roulé le reste de la pâte dans les flocons d’avoine pour faire une croûte à l’avoine.

L’expression «s’envoler comme des petits pains chauds» a pris tout son sens à l’heure du lunch quand nous avons dévoré, mes cocos et moi, le petit pain au fromage et celui au chocolat! Désolée, mon homme! Promis, je vais en refaire!

Sur la troisième marche du podium, selon Lou et Mimone, le pain à la croûte d’avoine.

Je ne sais pas si tu le savais, Gen, mais c’était la première fois que je m’essayais à réaliser une recette de pain! J’ai adoré. Nous avons adoré. Alors, merci!

Lebon-trait-dunion-recette-ricardo

No Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *