LEBON Trait d'union
Lebon Trait d'union - Pourquoi je voyage
Portraits

Pourquoi je voyage

par Hélène Lebon

Pourquoi je voyage. Ce monde est-il assez grand?

J’ai pris le goût pour l’ailleurs sur des photos surexposées des années 70 dans l’album de mon père, ce marin voyageur. J’en ai rêvé en faisant virevolter avec l’intensité d’un derviche tourneur mon globe avec “URSS” écrit dessus, dans ma petite chambre d’enfant. Plus tard, c’est en découvrant des récits incroyables partout autour du monde, d’hommes et de femmes à la fois si proches et si inconnus, que s’est conforté cet appel.

J’ai pris le goût pour l’ailleurs quand j’ai vu dans l’altérité une normalité et dans la différence une chance, formidable vecteur commun, ciment profond de n’habiter tous que sur une seule et même planète. Un peu comme dans le vieux conte indien qui m’a semblé plein de sagesse, des 6 aveugles et de l’éléphant. Car notre planète est un peu cet éléphant et seulement ensemble, nos récits en commun et nos perspectives ajoutées nous donnent la chance de l’apprécier dans toute son ampleur et sa complexité, toute sa richesse et son unicité. Voir la vie en arc-en-ciel et approcher un peu de la Vérité. Approcher l’Intangible, toucher la Beauté du monde, se faire vibrer à en péter un câble et finalement se rejoindre au la.

J’ai pris le goût pour l’ailleurs et l’envie de partager cette expérience sensible du monde dès mes premiers pas dedans/dehors de la maison. Des récits de famille, de mes grands-parents immigrés émigrant, des frontières qui se passent, de l’amour, de l’Histoire, des histoires, des sangs qui se mêlent. Ne pas en revenir d’être venue au monde et vouloir honorer cette chance. Et parce que j’en ai la chance, je m’en suis fait un devoir.

J’ai pris le goût pour l’ailleurs et pour l’échange comme j’aime l’aventure et le partage et c’est plus que tout, ce qui me fait sentir utile et vivante : je suis un trait d’union, à trouver ma place de goutte d’eau dans l’océan d’humains qui se tiennent ensemble et séparés et que parfois je rejoins. Voilà, c’est pour ça que je voyage.


One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *